Boris Vian : les dix romans indispensables de l’auteur de l’Écume des jours

Boris Vian

Les livres de Boris Vian sont de vraies pépites pour les amateurs d’œuvre littéraire. L’auteur a vraiment eu une influence considérable sur la littérature durant la première moitié du XXème siècle. Étant un véritable artiste, Boris Vian était à la fois un écrivain, un poète, un musicien, un acteur et un peintre. Côté littérature, il a pu se démarquer à travers dix œuvres romanesques impressionnants. Des œuvres incroyables qui ont marqué le cœur des amateurs de lecture.

Une créativité exemplaire

A la fois un écrivain, un romancier, un poète, un parolier, un musicien de jazz, Boris Vian a vraiment marqué le cours de l’histoire. Étant un vrai polyvalent dans le monde artistique, ses œuvres romanesques ont su atteindre le cœur de ses lecteurs, notamment grâce à la créativité et le style d’écriture coloré et inventif de l’artiste. Il a su mélangé ses convictions philosophique, religieuse et politique dans ses œuvres pour apporter une innovation conséquente dans la littérature française tout en jouant avec les textures et les images. On distingue deux principaux livres artistiques que l’écrivain a sortis de son vivant. D’abord, il y a « Cent sonnets » qui est le premier œuvre de l’auteur. Ce livre a été composé pendant environ 4 ans, de 1939 à 1943. L’ouvrage relate les centaines de productions poétiques, l’énergie de Boris Vian et sa jeunesse. Une œuvre des plus captivantes dans laquelle l’artiste joue de façon exemplaire avec les mots et les rimes en reflétant son intelligence et sa vie. « Cantilènes en gelée » est quant à lui, un livre de poésie sorti un peu plus tard, en 1949. Un ouvrage qui véhicule de la mélancolie, de la tendresse, de l’humour noir, de la provocation et de la fantaisie verbale. Si la vie et les belles réalisations de cet auteur célèbre vous intéresse, rendez-vous sur lessaintsperes.fr.

Des romans d’amour poignants

Le roman « L’écume des jours » est sans aucun doute le roman le plus célèbre que Boris Vian ait pu publier durant sa carrière. Le romancier l’a publié en 1947. Le livre a rencontré un succès phénoménal auprès des lecteurs amateurs d’histoire de cœur et de tragédie. Ce roman raconte l’histoire émouvante et tragique de Colin et Chloé commençant par un amour inconditionnel et où la réalité de la vie les a rattrapés. À leurs débuts, les deux personnages semblaient filer le parfait. Un bonheur qui ne dura pas longtemps avec la maladie de Chloé qui a vite assombri la situation. L’auteur a vraiment fait preuve de créativité en concoctant ce roman, montrant le plus grand bonheur et en l’associant à l’amertume de la vie. Vient ensuite « L’herbe rouge », un ouvrage de science-fiction sorti en 1950, qui illustre les efforts que les humains mettent en œuvre pour effacer les souvenirs à travers une machine. Un ouvrage qui a également su s’attirer un grand nombre de lecteurs des quatre coins du monde. Enfin, « Boris Vian et moi » est un roman qui raconte l’histoire d’une jeune fille de 20 ans qui va réarranger et classer les livres d’une bibliothèque de Boris Vian dans le but de reconquérir son compagnon Louis. Un livre qui parle de comment raviver l’amour disparu, selon l’écrivain boris vian.

Des romans plein d’humour

« Et on tuera tous les affreux » est un roman policier et humoristique, paru en 1948. La version originale a été rédigée par un Américain appelé Vernon Sullivan avant d’être traduite en français par Boris Vian. Le livre raconte l’histoire d’un jeune garçon drogué et enlevé dans une clinique où il sera par la suite contraint d’effectuer des actes sexuels. Le livre est assez drôle par rapport à son contexte même. Le roman « J’irai cracher sur vos tombes », quant à lui, est plutôt dans l’humour noir. Semblable au roman cité précédemment, il a été édité par Vernon Sullivan puis traduit par Boris Vian. Il raconte une histoire de vengeance. Le romancier a également sorti un livre intitulé « Les fourmis » en 1949. Ce roman se concentre surtout sur des récits mélangeant humour et inquiétude dans un monde éloigné de la réalité. L’écrivain n’y mâchera pas ses mots pour épicer son roman. « L’arrache-cœur » est également un de ses romans les plus appréciés. Figurant dans le classement des livres les plus drôles, cette œuvre utilise des approches ironiques pour faire une description du monde et de la vie en société, révélant au grand jour l’hypocrisie des humains où chaque amour cache de la haine.

Des romans inspirants le voyage

Boris Vian est également connu pour ses romans d’aventures et de voyage. Le roman « L’automne à Pékin » est l’un des plus populaires en son genre. Écrit juste après « L’écume des jours », il a été sorti la même année, c’est-à-dire en 1947. On peut y découvrir l’impressionnante histoire de la construction d’une ligne de fer en plein désert, au milieu de l’Exopotamie. Ce livre est célèbre pour sa complexité et sa capacité à faire gambader l’esprit du lecteur dans un monde hors du commun. Ensuite, Boris Vian a sorti en 1943 un autre roman intitulé « Contes de fées à l’usage des moyennes personnes ». Il s’agit d’une dédicace spéciale pour sa première femme hospitalisée, racontant les modes de vie pendant les temps médiévaux. Ce livre est un vrai bijou pour les amateurs de roman comico-absurde de voyage. Un récit incroyable qui vous fait voyager dans un ancien temps où les châteaux, la sorcellerie, les îles fantastiques, et les chevaliers faisaient encore partie intégrante de la vie des hommes.

Trouver un cadeau original ou un cadeau personnalisé
Solutions chèques-cadeaux CSE pour faire plaisir à vos bénéficiaires